Programme européen POCTEFA : l’Ariège reçue 10/10 !

La deuxième phase du programme européen POCTEFA aura été très positive pour le département de l’Ariège. Les 10 dossiers présentés ont été retenus, pour un montant total de 2,6 millions d’euros de subventions. A l’échelle du territoire transfrontalier concerné, entre France, Espagne et Andorre, 100 projets avaient été déposés, 62 ont été validés, dont les 10 ariégeois.

Le Conseil Départemental de l’Ariège, représenté au comité de programmation par sa première Vice-Présidente, Christine Téqui, a pris toute sa part dans cette réussite, certains projets ayant fait l’objet d’âpres négociations.

Les projets retenus dans le domaine agricole sont ceux du Groupe Gascon (valorisation des viandes bovines) et de la Chambre d’agriculture de l’Ariège (développement de circuits courts). En matière d’innovation dans le domaine artistique, le projet PYRENART de scène transfrontalière porté par l’Estive Scène nationale de Foix et de l’Ariège a été programmé.

Quatre dossiers autour de la valorisation du patrimoine et du tourisme ont également été retenus. Il s’agit de NATTUR (sports de pleine nature) porté par le Conseil Départemental, l’Agence de Développement Touristique de l’Ariège et l’ISTHIA (Centre Universitaire Robert-Naudi) ; COOP’ART, projet de valorisation des métiers d’artisanat d’art conduit par la Chambre de Métiers de l’Ariège ; PATRIM+, réseau de petits centres du patrimoine porté par la Communauté de Communes du Couserans ; et enfin PYRFER (patrimoine lié au fer et à la métallurgie) porté par la Communauté d’agglomération Foix-Varilhes et la Communauté de communes de Haute-Ariège, ont été programmés.

Enfin, dans le domaine de la formation, COOPWOOD (formation dans le domaine du bois et de sa filière économique) porté par la Chambre de Métiers de l’Ariège, PYRPASTUM (formation dans les métiers du pastoralisme) initié par le Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole Ariège-Comminges et la Fédération Pastorale de l'Ariège ; et TRAMPOLINE (formation et mobilité transfrontalière des jeunes) piloté par le Bureau Information Jeunesse Ariège sont autant de projets financés.
Par ailleurs, le reste de la programmation a une forte incidence sur le département grâce à des projets transversaux dans le domaine du développement durable, de l’amélioration de la qualité des eaux, de la prévention des risques et du tourisme notamment.