Le Fossat mardi 17 décembre 18 heures

Trois thèmes étaient proposés : « Mobilités et 80 km/h », « Services Publics de proximité », « Éducation / Restauration scolaire »

La douzième rencontre a eu lieu au Fossat le mardi 17 décembre 2019 à 18 heures, Salle multimédia.

Trois thématiques étaient proposées pour cette soirée :

« Mobilités et 80 km/h »

« Services Publics de proximité »

« Éducation / restauration scolaire »

 

Retour sur les échanges...

 

 

EDUCATION - RESTAURATION SCOLAIRE DES COLLEGES

L’ouverture vers les élus assurée à l’occasion de Ludovia sera-t-elle maintenue ? Avez-vous un retour d’expérience sur ce thème ?

Nicole Quilien, Vice-Présidente déléguée à l’Education : « C’est effectivement important d’assurer un lien entre le monde de l’éducation et celui des élus, qui vivent souvent en parallèle mais ne se que très peu. Les élus et leurs collecivités sont des partenaires financiers importants pour l’éducation. Nous continuerons donc ce travail en partenariat car l’effet est très bénéfique ».

 

 

Est-il possible de faire appel à la Légumerie Départementale pour approvisionner les restaurants scolaires des écoles primaires ?

Nicole Quilien, Vice-Présidente déléguée à l’Education : « La Légumerie de Laroque d’Olmes est calibrée pour pourvoir traiter jusqu’à 300 tonnes et elle peut donc envisager de traiter les besoins de restaurants scolaires autre que les collèges. Pour le moment, la difficulté réside dans l’approvisionnement de la Légumerie par manque de maraîchers. Il nous faut travailler sur cette problématique. »

 

 

SERVICES PUBLICS

 

Qu’en est-il de ce projet de nouvelle Maison des servivces publics annoncées par l’Etat ?

Christine Téqui, Présidente : « Il s’agit des Maisons France Services qui seront déployées dans le département de l’Ariège. Ces Maisons ont pour objectif de permettre un accès à l’information publique pour tous les citoyens, les aiguiller vers les bons services, les accompagner. En acceptant ce principe, le Département ne dit pas qu’il cautionne cette évolution mais c’est surtout un moyen d’assurer encore une présence au plus près des Ariégeois. Se pose cependant la question de la pérennité du financement ».

 

 

Jean-Paul Ferré, Vice-Président délégué aux Finances : « La question se pose sur le financement de ces Maisons. L’Etat s’engage sur une prise en charge de deux années. Et après ? Eh bien, il se tournera vers les collectivités locales pour financer, et si ces collectivités refusent, ce sont elles qui devront assumer ce recul des services au public. »

 

 

Bulletins participatifs déposés dans l'urne : les questions et les réponses 

Question de Claude Lluis : 

La fibre dans la vallée de la Lèze, c’est pour quand ?

Réponse du Conseil Départemental de l'Ariège :

Conformément au SDTAN et au déploiement par plaques autour de l'axe Pamiers-Foix (déjà fibrés), la vallée de la Lèze est prévue à horizon 2023 concernant la fibre à l'abonné.
Concernant l'amélioration du réseau existant grâce à la fibre départementale en amont des Nœuds de Raccordement Abonné, sachez que toutes les montées en débits ont été réalisées. On peut citer le Mas-d'Azil, Pailhès, Le Fossat , Lézat sur Lèze depuis 2008, Daumazan sur Arize, St Ybars depuis 2009, Le Carla Bayle en 2014, Les Bordes sur Arize en 2016, Artigat, La Bastide de Besplat, Meras, Sieuras, Villeneuve du Latou en 2017 et Sainte Suzanne en 2018.

On sait que ce réseau de 1ère  génération a des limites techniques, c'est-à-dire l'affaiblissement du débit selon la distance de cuivre qui vous relie à ce Nœud de Raccordement Abonné. Ce n'est pas propre à l'Ariège. Si rien n'avait été fait au sujet du désenclavement numérique, tous les foyers de l'Arize auraient un très faible débit (< 4 Mb/s voire inéligible à l'ADSL). Grâce à cette action sur le réseau de 1ère génération depuis 2017, les débits sont supérieurs à 8 Mb/s pour les trois quarts des foyers. On sait que le réseau France Télécom, jadis construit uniquement pour la téléphonie, ne permet pas un accès à un Haut Débit de qualité pour tous.

Conscients des limites du 1er  réseau, les investissements de tous les acteurs publics et industriels se concentrent aujourd'hui sur la fibre jusqu'à l'abonné. Le Département s'est engagé depuis mars 2018 dans la construction du réseau d'initiative publique de 2ème  génération.

Aujourd'hui 10 000 foyers sont éligibles comme par exemple à Coussa, Segura, Ganac… Ces zones périphériques des centre-bourgs qui avaient du mauvais débit ont aujourd'hui la fibre. Ce réseau se déploiera par plaques techniques progressivement jusqu'à votre habitation.

Question de Paul-Louis Fabre : 

Habitant Fornex, je reste à Toulouse du fait de la faiblesse de la connexion. Je compatis avec la SOCOMEX. Il est plus facile de mettre des compteurs Linky inutiles que de mettre du Haut Débit. A quand, le Haut Débit à Fornex ? La fibre est à La Bastide-de-Besplas !

Réponse du Conseil Départemental de l'Ariège :

Ce cas précis a déjà été étudié entre la SOCOMEX, Fornex et le Département. Le réseau historique appartient à l'opérateur Orange en qualité d'opérateur d'infrastructure qui ouvre le réseau au Fournisseur d'Accès. Le rattachement des lignes finales lui incombent. La SOCOMEX est rattachée au NRA Fornex. Il est vrai qu'il y a un NRA (Noeud de Raccordement Abonné) fibré à La Bastide-de-Besplas depuis lequel d'autres lignes ADSL sont rattachées.

Il a aussi été proposé à la SOCOMEX de prendre un abonnement en fibre dédié point-à-point, forcément plus coûteux que le réseau en cuivre. Certaines entreprises ariégeoises ont déjà fait ce choix.

Pour éviter quelconque distorsion de concurrence entre les Fournisseurs d'accès présents sur le réseau, Orange en qualité d'opérateur d'infrastructure ne peut modifier son infrastructure pour faire "la part belle" à Orange en qualité de Fournisseur d'Accès à Internet. C'est regrettable pour ceux qui n'ont pas de débit mais c'est le droit des réseaux encadrés par le Régulateur (ARCEP).

Autrement dit, le gestionnaire de l’infrastructure ne peut favoriser un opérateur en changeant l'architecture sur la demande d'un client entreprise. Cela consisterait à changer systématiquement l'infrastructure à la demande d'un client mécontent du débit alors qu'on sait que le réseau ne permet pas un accès égal au débit. Le Département n’est pas responsable de cet état de fait.

A Fornex, le Très Haut Débit arrivera sur un autre réseau que vous évoquez, celui de La Bastide-de-Besplas à horizon 2023. Il s'agit de la fibre à l'abonné qui est régie par des règles d'ingénieries mutualisant la fibre dans le cadre de boucle locale entre le Noeud de Raccordement Optique et le Point de Branchement qui sera posé à 100 m des foyers.  Le  déploiement par plaques a aujourd'hui commencé autour de l'axe Pamiers-Foix (déjà fibrés). N'hésitez pas à contacter le Département si vous souhaitez approfondir ce sujet.