Le Tour de France au rendez-vous de l'Ariège en 2015

Mercredi matin, le parcours du Tour de France 2015 a été officiellement présenté lors de la traditionnelle cérémonie organisée au Palais des congrès de la Porte Maillot à Paris.

Devant un parterre de coureurs en activité ou retraités, en présence des partenaires de l'épreuve et des représentants des territoires concernés par le tracé, ASO a levé le voile sur une édition qui fera la part belle aux étapes de montagne.

Les Pyrénées seront les premières visitées, quatre jours durant, avec deux étapes particulièrement relevées à la Pierre Saint-Martin (Hautes-Pyrénées) et le plateau de Beille. Les Alpes fermeront la marche avant la remontée sur Paris.
Après une année d'abstinence, le peloton du Tour de France goûtera donc à nouveau au sel des ascensions ariégeoises de haute altitude. Le jeudi 16 juillet, les projecteurs seront braqués sur l'Espace nordique du plateau de Beille, quatre ans après la dernière arrivée dans la station. Au départ de Lannemezan, les coureurs s’attaqueront tout d’abord au Portet d’Aspet (où un hommage sera rendu à Fabio Casartelli vingt ans après son tragique accident) avant d’entrer en Ariège, direction le col de la Core, puis le Port de Lers avant le plat de résistance de la journée, les 18 km vers Beille.
Henri Nayrou, conseiller général en charge de la Communication, assistait à la présentation. Il s'est réjoui de la perspective de ce nouveau passage de la Grande Boucle, pour une 20e étape depuis 2001 ! « Le Tour de France et l'Ariège vivent une véritable histoire d'amour. La course revient en 2015 du fait de la volonté conjointe de la Communauté de communes des Vallées d'Ax et du Conseil général. C'est une chance pour la notoriété de notre terre d'être ainsi magnifiée aux yeux de près de 4 milliards de téléspectateurs. C'est inégalable ! ».
Les professionnels du tourisme ariégeois se félicitent également de l'arrivée annoncée du peloton, promesse d'un mois de juillet 2015 festif dont les bases seront posées dès le samedi 6 juin, avec l’organisation de la désormais traditionnelle Fête du Tour.
Par sa volonté d’attirer année après année le Tour de France, le Conseil général confirme son engagement permanent pour la promotion de l’Ariège et de ses trésors au-delà de ses frontières.