Covid-19 : le Conseil Départemental accompagne le déconfinement

A compter du lundi 11 mai, le processus de déconfinement entrera en vigueur. Un plan de reprise d’activité très progressive a été établi pour définir les priorités et modalités de relance de chacune des actions du Conseil Départemental. Une organisation spécifique a été déterminée, dans la logique du maintien des missions prioritaires au lendemain de l’annonce du confinement décrété par le Président de la République le 16 mars dernier.

Le plan de reprise d’activité très progressive, validé à l’issue des réunions du CHSCT et du Comité technique mardi 5 mai, répond à la préoccupation d’assurer les missions de service public dans un contexte de crise sanitaire mais aussi plus largement à l’engagement de la collectivité en terme de niveau de service public attendus/rendus par/pour tous les Ariégeois. Sans oublier les dispositions de prévention à destination des personnels, tels que les kits d’équipements de protection individuels (masques, gel hydroalcoolique, lingettes de nettoyage) et les communications initiées.
Ce qui avait été suspendu depuis le 17 mars, ne peut donc plus perdurer dans le mode « dégradé » qui avait été envisagé pour la période du 17 mars au 10 mai. Il s’agit donc de rétablir le niveau de service public au niveau attendu, tout en assurant de nouvelles missions.
En s’appuyant sur les directions fonctionnelles, il est en effet impératif de :

  • faire face aux difficultés du huis clos (exemple : assurer les visites à domicile, le suivi en matière d’aide sociale à l’enfance et les évaluations réalisées par la cellule de recueil des informations préoccupantes),
  • assurer l’entretien régulier du patrimoine départemental (exemple : fauchage sur les routes départementales)
  • accompagner les entreprises sur les marchés de travaux (exemple : reprise des chantiers compatibles avec les préconisations sanitaires)
  • reprise de l’accueil des collégiens à compter du 11 mai (exemple : état des lieux et préparation de chaque établissement),
  • assurer le dépistage du covid-19 avec la participation du Laboratoire vétérinaire.

Le plan ainsi défini est décliné en fiches « métiers » adaptées aux missions des quelque 1 100 agents du Conseil Départemental en vue de la mise en œuvre de cette reprise progressive dans leur domaine respectif.