Contournement de Tarascon : le plan de financement signé hier à Matignon

Mercredi 22 mars, Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental de l’Ariège, ont signé le protocole d’accord relatif à la poursuite de l’aménagement de la RN 20 au sud de Tarascon-sur-Ariège. L’essentiel de l’investissement concerne la déviation de Quié-Tarascon annoncé à 120 M€, sur un total de 136 M€.

Cette signature est la conclusion, dans des délais exceptionnellement rapides, de l’engagement pris par Bernard Cazeneuve en inaugurant le contournement d’Ax-les-Thermes le 12 décembre dernier. Il avait alors chargé le préfet de Région Pascal Mailhos de préparer ce protocole qu’il signerait lui-même avant la fin mars, afin de faire sauter le dernier bouchon important sur la RN 20 après celui d’Ax. L’urgence était en fait à la mesure des embouteillages monstres à la fin de la 2x2 voies en venant de Foix et aussi de la nécessité d’entreprendre les études avant 2020, année de caducité du foncier réservé aux nouvelles voies.

La cérémonie officielle s’est déroulée dans les salons de l’Hôtel Matignon, à Paris, en présence du Chef du Gouvernement andorran, Antoni Marti, du Préfet Mailhos, des parlementaires ariégeois Alain Fauré et Alain Duran, de Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie , d’Alain Naudy, vice-président du Conseil Départemental de l’Ariège délégué aux Routes, et d’Alain Sutra, maire de Tarascon.
Prenant la parole à l’invitation du Premier Ministre, Henri Nayrou a déclaré que la signature de ce protocole est « un grand moment pour l’Ariège, pour l’Andorre et pour l’Espagne, même si les Espagnols ne le savent pas encore. C’est une superbe nouvelle pour la RN 20 qui deviendra bel et bien un jour la E9 sur l’axe des échanges nord-sud ». Le Président du Conseil Départemental de l’Ariège a tenu à remercier le Premier Ministre, « homme de parole qui tient ses promesses, démontrant ainsi sa rigueur ».

« L’autre très bonne nouvelle est que, « grâce aux interventions de Carole Delga et des parlementaires ariégeois qui avaient décidé de ne rien lâcher » (sic), la clé de répartition des financements, qui était il y a trois mois de 50 % pour l’Etat et de 2 x 25 % pour Région et Département, est remontée début 2017 à 55-45 % pour se concrétiser à 60 % Etat et 20-20 pour Occitanie et Ariège, pour des travaux s’échelonnant de 2019 à 2030.

« C’est un très bon accord » a conclu Henri Nayrou avant que le Premier Ministre ne fasse état d’un nombre crescendo de SMS témoignant de pugnacité toute montagnarde de ces interlocuteurs…

A noter qu’un deuxième protocole partenarial a été paraphé ce mercredi 22 mars, entre la Principauté d’Andorre et l’Etat français, relatif aux aménagements qui seront réalisés le long de la RN 20 en vue de sécuriser le trafic routier face aux risques d’avalanches aux portes de l’Andorre.