Commission des objets remarquables : Le président du Département et le nouveau Secrétaire Général de la préfecture aux côtés des protecteurs du patrimoine ariégeois

Divers lieux ariégeois et notamment ceux du culte recèlent des trésors en matière de patrimoine en général et d’objets d’art en particulier.

C’est sur ce thème que le président Henri Nayrou ainsi que les services du Conseil Départemental de l’Ariège ont organisé mardi matin la première réunion de la Commission Départementale des Objets Remarquables (CDOR), mise en place par le Conseil départemental en juillet 2017. Même si la Loi LCAP de juillet 2016 (Liberté de Création Architecture et Patrimoine) confie à la commission régionale la préservation du patrimoine, la mise en place de cette CDOR témoigne de la volonté d'animer une instance de proximité, à vocation de concertation, d'information et de formation des acteurs du réseau qui oeuvrent à la conservation du patrimoine en Ariège. C'est de cette instance qu'émergeront des propositions concertées adressées à la Commission Régionale.

Lors de cette séance inaugurale, plus de 20 participants étaient présents parmi lesquels, notamment, des maires, des responsables d'associations locales, des représentants de l'Etat et des territoires, l'équipe de la Mission départementale de conservation des antiquités et objets d'art, la Fondation du Patrimoine, la Police, la Gendarmerie et l'équipe en charge de la Conservation du Musée et du Patrimoine au Conseil départemental.

A cette occasion, le Président Nayrou a souhaité la bienvenue en Ariège au nouveau Secrétaire Général de la Préfecture, M. Stéphane Donnot, fraîchement arrivé de Walis et Futuna et dont c’était la première sortie. Il a exprimé une pensée en solidarité aux voisins audois frappés durement par les intempéries.

La journée s’est poursuivie par un déjeuner pris en commun à l’Hôtel du Département, puis par une intervention dans la commune de Moulin-Neuf , formation axée sur la sûreté et la sécurité des sites et objets du patrimoine encadrée par le SDIS de l'Ariège et le Comité Français « Bouclier bleu », en partenariat avec la Conservation départementale.