Château de Foix : un projet d’une ampleur inédite

Depuis la rentrée 2015, les locaux de l’ancien Palais du Gouverneur, qui jouxtent le château de Foix, ont été libérés par le Tribunal de Grande Instance. Le Département, propriétaire, a engagé une ambitieuse réhabilitation du site. Explications avec Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental.

Comment définiriez-vous le château de Foix ?

Plus que de longs discours, je dirais que le site est majestueux mais que son impact économique l’est beaucoup moins. Jusqu’à présent, l’accès difficile et l’exiguïté des surfaces d’exposition réduisaient le nombre des visiteurs et la durée de la visite au détriment direct du commerce fuxéen et de l’image de l’Ariège. Le départ du tribunal vers le nouveau palais de justice a donc constitué une opportunité fantastique. En clair, un rendez-vous à ne pas rater.

Quels aménagements envisagez-vous ?

Les visiteurs attendent du spectaculaire, de l’émotion, des retours d’histoire et de l’interactivité. En haut, il y aura toujours les tours pour le rêve, la vue et le lieu magique pour l’événementiel, en bas le Palais du Gouverneur pour un parcours muséographique inédit sur le thème « les comtes de Foix, Gaston Fébus en tête, vous invitent chez eux ». Accueil, billetterie ou encore activités pour les groupes et les scolaires seront optimisés, et surtout l’accès au château sera enfin facilité par un ascenseur intérieur et une liaison mécanisée sans aucun impact visuel, permettant ainsi aux personnes à mobilité réduite d’admirer Foix de haut.

Vous évoquez un projet très ambitieux…

Oui, car c’est le cas. Ce château est emblématique de l’Ariège et, croyez-moi, on ne va pas manquer la cible. Aujourd’hui, la durée moyenne d’une visite, c’est 1h15. L’enjeu est de tripler ce temps pour fixer des touristes qui « consommeront la ville », clé de l’économie touristique. Notre objectif : plus de 100.000 visiteurs passant plus de trois heures sur Foix, et satisfaits de leur passage.

Quel est le montant de l’investissement ?

Le coût est de 7,5 M€. Jamais le Département n’a fait un tel effort en matière de patrimoine. Mais ce budget est à la mesure de nos marges de manœuvre et aussi des aides attendues.

Justement, qu’en est-il des partenaires du projet ?

C’est une question importante car rien ne pourrait être possible sans le soutien de partenaires que nous associons aux réflexions depuis 2015. L’Etat (Préfecture, ABF, DRAC) apporte conseils et expertise car, je le rappelle, le château est classé parmi les premiers Monuments Historiques de France depuis 1840. La Région, impliquée sur le projet patrimonial avec sa politique des Grands Sites, est ravie de ce projet ambitieux. Quant à l’Europe, son soutien financier passera  par les politiques de développement sur les territoires de montagne. Au niveau local, la communauté de communes et l’Office de tourisme fuxéen sont des partenaires techniques côté développement touristique, et, bien-sûr, la Ville de Foix est le partenaire naturel à tous les niveaux, notamment pour l’acheminement des touristes.

J’ai mis en outre un point d’honneur à informer tous les acteurs très en amont. Les Conseillers Départementaux ont suivi les évolutions du projet dans quatre réunions en 2016, et, côté Foix, les élus, les commerçants, les pros du tourisme et les bénévoles associatifs mais également les membres de l’Agence Départementale du Tourisme ont pris connaissance de cette superbe opération, comme un témoignage du respect que nous portons à celles et ceux qui seront directement concernés par la mise en beauté du Château de Foix.

Quand débuteront les travaux ?

Ils ont déjà commencé. Nous recrutons actuellement les cabinets d’architectes et de muséographie. Les travaux s’étaleront sur 18 mois pour une ouverture prévue au printemps 2019. Ce sera long mais la perspective sera belle.

 

Un projet de trois années

Le calendrier prévisionnel du chantier prévoit :

 -     Juillet 2016 : avis appel public à la concurrence pour les deux marchés de maîtrise d’œuvre et d’assistance à maîtrise d’ouvrage

-       Octobre 2016 : attribution des deux marchés.

-       Février 2017 : dépôt du permis de construire

-       Mars 2017 : validation de l’avant-projet détaillé

-       Mai 2017 : consultation des entreprises

-       Septembre 2017 : début des travaux.

-       Janvier 2019 : fin des travaux

-       Mars 2019 : fin des aménagements

-       Avril 2019 : réception du chantier et mise en service.

 

                                                   Un article à retrouver dans le Magazine Ariège-Pyrénées n°35.