250 participants pour un débat inédit

Plus de 250 acteurs du pastoralisme pyrénéen ont participé aux premiers Etats généraux du Pastoralisme dans les Pyrénées, organisés samedi 9 décembre, à Foix par le Conseil Départemental de l’Ariège et la Chambre d’Agriculture.

Les échanges se sont déroulés en séances plénières et en ateliers thématiques, en présence notamment des services de l’Etat, dont la Préfète de l’Ariège, le Secrétaire général à l’aménagement rural (SGAR), ainsi que des représentants de la DREAL et de la DRAF.

Les travaux ont permis d’échanger sur de nombreux points, au-delà de la problématique des prédations causées par les ours. Comme l’avait annoncé Henri Nayrou, Président du Conseil Départemental de l’Ariège, dans son discours introductif, l’objectif de ces Etats généraux était bien de susciter l’échange sur le thème premier du pastoralisme, de ses réalités quotidienne pour les éleveurs, leurs troupeaux, mais également pour les professionnels du tourisme et les habitants des secteurs concernés.

 

La problématique de la cohabitation avec la quarantaine d’ours recensée dans les Pyrénées Centrales a fait l’objet des discussions de l’après-midi, au cours de laquelle un état des prédations a été dressé et des témoignages livrés à la connaissance de l’auditoire. Toutes celles et ceux qui ont souhaité s’exprimer ont eu la possibilité de prendre la parole, « anti » et « pro » ours, représentés par une éleveuse retraitée venue en son nom propre (les associations ADET, Férus et CEA ayant décliné l’invitation et refusé de participer aux échanges ».

La journée s’est achevée par l’état du droit en matière de protection des espaces et des espèces, avec une présentation des directives européennes, ce qu’elles permettent, ce qu’elles interdisent. Sur cette base juridique, Eric Andrieu, Député Européen, a livré son analyse et placé le dossier dans la perspective de l’Europe, annonçant sa volonté de créer un groupe de travail « Prédations » au sein de la Commission Européenne.

 

Au sortir de ces différentes interventions, le Président du Conseil Départemental de l’Ariège, a indiqué qu’une synthèse des travaux seraient réalisés et publiés prochainement, « en souhaitant que ces Etats généraux soient l’acte fondateur d’une nouvelle vision de l’aménagement des Pyrénées intégrant la dimension sociale, économique et environnementale de son développement ».

 

Henri Nayrou a en outre émis « l’ultime vœu, que cet accord résonne dans les grandes Pyrénées comme un nouveau « traité » en faveur du développement de notre territoire montagnard » .

Pour aller plus loin :

Discours introductif du Président du Conseil Départemental de l'Ariège (pdf - 395,96 ko)

Discours introductif du Président de la Chambre d'Agriculture de l'Ariège (pdf - 349,19 ko)

Discours de conclusion du Président du Conseil Départemental de l'Ariège (pdf - 393,73 ko)

Les synthèses des ateliers :

Atelier 1 - L'économie pastorale en question (pdf - 839,57 ko)

Atelier 2 - Pratiques pastorales et biodiversité (pdf - 436,02 ko)

Atelier 3 - Pastoralisme et économie touristique (pdf - 525,84 ko)

Intervention de Julien Bétaille, Maître de conférences en droit public :

Histoire de la protection de l'ours (pdf - 3,24 Mo)

Plus de photos sur la galerie dédiée .